Actualités > Carrousel


SIDA

Le S.I.D.A. est le stade évolué de l'infection à V.I.H., maladie sexuellement transmissible due au virus de l'immunodéficience
humaine (V.I.H.).

Comment risque-t-on de se contaminer ?

Le virus se transmet lors des rapports sexuels sans préservatifs, avec pénétration anale ou vaginale, par les sécrétions d'une personne infectée (sperme, liquide séminal, sécrétions vaginales).

En cas de relation bucco-génitale (bouche/ sexe) les risques existent : les muqueuses de la bouche peuvent être un passage pour le VIH, surtout s'il existe des petites lésions (aphtes, irritation des gencives).

Le virus se transmet par le sang contaminé si les règles d'hygiène et l'emploi de matériel à usage unique ne sont pas respectés : (toxicomanie : échanges de seringues), piercing, tatouages...

Le virus peut se transmettre, pendant la grossesse, d'une mère infectée à son bébé.
Il n'existe pas d'autre mode de contamination.

Peut-on se protéger contre le virus ?

Oui, à condition d'avoir des rapports sexuels avec un(e) partenaire non infecté(e) par le VIH. Dans les autres situations, en
l'absence de vaccin, le préservatif est actuellement le seul moyen efficace de se protéger du risque de
contamination sexuelle.Chez les toxicomanes l'utilisation, sans partage, de seringues stériles à usage unique écarte le risque de contamination.

Important

Être séropositif signifie qu'on est porteur du virus V.I.H. et qu'on peut le transmettre.
Cela ne veut pas dire que l'on est malade du S.I.D.A.

Il est essentiel, si l'on est séropositif, pour lutter contre l'infection, de se faire suivre régulièrement par un médecin.

Risque 0 :
Aucune contamination ne peut avoir lieu par la salive ou les larmes.

On ne risque absolument rien en partageant un repas, la vaisselle, le linge, en buvant dans le verre d'une personne atteinte par le VIH

Attention : les interactions entre I.S.T. et S.I.D.A. sont étroites ! Les I..S.T. classiques augmentent le risque de contamination par le V.I.H. : en effet les ulcérations et les microlésions génitales favorisent la pénétration par voie sexuelle du V.I.H. dans l'organisme. En outre certaines I..S.T., lorsqu'elles surviennent chez les sujets infectés par le V.I.H., connaissent une évolution plus grave et un traitement plus difficile. Le préservatif protège efficacement contre les M.S.T. et le S.I.D.A.